[ précédent ] [ Table des matières ] [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] [ 5 ] [ 6 ] [ 7 ] [ 8 ] [ 9 ] [ 10 ] [ 11 ] [ 12 ] [ 13 ] [ suivant ]


À la découverte de GNU Emacs
Chapitre 6 - Quelques idées pour votre fichier d'initialisation


Je vais dans ce chapitre indiquer quelques variables, packages ou fonctions rencontrés dans mon .emacs.el afin que vous puissiez avoir rapidement un Emacs agréable à utiliser.

Mais qu'est-ce donc que ce .emacs.el (ou .emacs) dont on parle partout ? C'est le fichier que vous devez utiliser pour personnaliser Emacs. La notation .emacs.el (comprise par Emacs depuis la version 20.4) est plus cohérente que la traditionnelle appellation .emacs car ce fichier est un fichier ELisp, comme tous les fichiers se terminant en .el livrés avec Emacs[26].

Si vous venez d'installer Emacs, vous n'avez probablement pas déjà de .emacs ni de .emacs.el et utilisez donc la configuration par défaut d'Emacs (sauf si vous avez un site-start.el (ou site-start.elc) dont le but est d'effectuer une configuration globale d'Emacs pour tout un site, alors que le .emacs.el est censé être propre à chaque utilisateur). Dans ce cas, il faut le créer dans un répertoire indiqué par la variable d'environnement HOME pour qu'Emacs le trouve. Sur les systèmes Unix, cette variable d'environnement est toujours définie. Sous Windows, vous devrez certainement la déclarer dans votre autoexec.bat (le fichier C:\autoexec.bat) avec une ligne du type :

     Set HOME=C:\PROGRA~1\emacs

ou

     Set HOME=C:\Marcel

ou que sais-je pourvu que dans se répertoire se trouve un fichier nommé .emacs ou .emacs.el ou encore paraît-il, puisque l'explorateur Windows ne permettrait pas, dit-on, de créer facilement un fichier de ce nom, _emacs ou _emacs.el (je n'ai pas vérifié). N.B. : sous Windows 95/98, il faut redémarrer l'ordinateur pour que la modification de HOME dans l'autoexec.bat soit prise en compte...

Si vous êtes masochiste ou avez vraiment une raison valable de byte-compiler votre .emacs.el, libre à vous de le faire ; dans les autres cas, cela vous apporterait certainement plus de tracas que d'avantages.

Le fichier .emacs.el, si Emacs parvient à le trouver, i.e. s'il est dans votre répertoire HOME, est lu et exécuté (c'est du ELisp) par Emacs à la fin de son lancement. Pour vous en convaincre, vous pouvez par exemple ne mettre que la ligne suivante dans votre .emacs.el :

     (insert "Ce texte a été inséré ici par mon .emacs.el !")

et (re)lancer Emacs.

Voici donc quelques idées pour personnaliser Emacs à l'aide de ce fameux .emacs.el.


6.1 Avec une version récente

Les suggestions suivantes s'appliquent en priorité à Emacs 23. Pour une version plus récente, penser à lire les changements importants avec C-h N.

Voilà, je vous ai présenté des extraits de mes fichiers d'initialisation qui me semblent pouvoir intéresser la plupart des utilisateurs débutants ainsi que les idées principales de la configuration de ce fichier (load-path, auto-mode-alist, les hooks...).

Si votre configuration est assez longue, pensez à la répartir dans plusieurs fichiers chargés depuis le .emacs.el avec une ligne du type :

     (load "flo-init-main")

On peut aussi utiliser :

     (require 'feature)

à condition que le fichier à charger effectue, de préférence comme dernière opération (pour éviter que la feature ne soit prétendument présente dans le cas où il y aurait eu une erreur) :

     (provide 'feature)

6.2 Avec d'anciennes versions

Ce qui précède fonctionne bien sous Emacs 23. Si vous êtes confronté à de vieilles versions, les recettes suivantes pourront peut-être vous rendre service :


[ précédent ] [ Table des matières ] [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] [ 5 ] [ 6 ] [ 7 ] [ 8 ] [ 9 ] [ 10 ] [ 11 ] [ 12 ] [ 13 ] [ suivant ]


À la découverte de GNU Emacs

Version 1.36 (3 mai 2016)

Florent Rougon mailto:f . rougon (**AT**) free [point] fr